Jean-Paul RIOPELLE (1923-2002)

Lot 8
250 000 - 350 000 EUR

Jean-Paul RIOPELLE (1923-2002)

* SANS TITRE, 1959-1960
Huile sur toile
Signée en bas à droite
89 x 116 cm - 35.03 x 45.66 in.

Oil on canvas
Signed lower right

Provenance
- Galerie Malingue, Paris
- Collection particulière, Italie
- Collection particulière, Genève

Bibliographie
- Catalogue Raisonné de l'artiste, Tome III, 1960-1965, Yseult Riopelle, Hibou
Editeurs, Montréal, sous le numéro 160.030H.1959-1960 en page 87 de l'ouvrage
Un certificat de Madame Yseult Riopelle, en date du 19 juin 1990, sera remis à l'acquéreur

Jean-Paul RIOPELLE
SANS TITRE, 1959-1960

« Il est bien connu que Jean-Paul Riopelle a très tôt abandonné le pinceau pour le couteau avec lequel il appliquait la peinture directement du tube. Plusieurs tubes dans une main et le couteau dans l’autre, il appliquait et mélangeait les couleurs en couche épaisse sur la toile, souvent de grand format, ce qui nécessitait sans contredit concentration et force physique. Il utilisait aussi parfois un bâton pour faire gicler la peinture en filaments.
La technique à l’huile de Riopelle est donc placée sous le signe de l’impasto, le volume jouant un rôle aussi important que la couleur. Puis vient s’ajouter un troisième élément, tout aussi essentiel que les deux précédents : le degré de brillance. On retrouve en effet dans les peintures à l’huile de Jean Paul Riopelle des juxtapositions de peinture mate et de peinture luisante qui créent des zones qui reflètent la lumière différemment.
Les trois éléments - volume, couleur, degré de brillance - font partie intégrante de la technique picturale de Riopelle. Bien que Riopelle se soit sans cesse renouvelé au cours de sa longue et prolifique carrière, sa technique pour peindre à l’huile a toujours reposé sur ces trois éléments primordiaux. La primauté de la matière a d’ailleurs été soulignée récemment par Jeffrey Spalding : « Chez Riopelle ... la qualité de la substance matérielle de la peinture a plus de poids que l’image qu’on la contraint à représenter». Cette «qualité de la substance matérielle» repose sur la qualité des matériaux employés à la base. Bien qu’il ait assez peu parlé des aspects techniques de sa peinture, certains propos rapportés dans les ouvrages qui lui ont été consacrés témoignent en effet de l’importance qu’il attachait à la qualité des matériaux. Il disait par exemple à propos de Lefebvre-Foinet, marchand de toiles et de couleurs parisien, chez qui il s’est approvisionné pendant des années, « la couleur de Foinet, c’est la seule. C’est toute la grandeur de l’artisanat, de l’expérience, de la présence personnelle d’un homme». On a rapporté qu’il arrivait à Riopelle d’acheter toute la production de Lefebvre-Foinet ou de rester inactif à attendre que certains pigments soient prêts. »
(Extrait du Catalogue Raisonné de l’artiste, Tome 2, 1954-1959, établi par Madame Yseult Riopelle, Hibou Editeurs, Montréal, 2004)
 
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue
Cornette de Saint Cyr maison de ventes
6 avenue Hoche - 75008 Paris, France
Agrément 2002-379 / 2002-364
Tél : 33 (0)1 47 27 11 24
info@cornette-saintcyr.com





Quelques résultats